Pourquoi cette crainte de vendre ?

En ce matin de printemps, j'ai pris le temps de faire un petit bilan sur l'ambiance qui règne en investissement immobilier: j'ai vu de la crainte, de la peur. Et ce qui revient souvent, c'est la peur, la peur de ne pas réussir à vendre sa propriété. Evidemment, cette crainte est alimentée par toute sorte de facteurs: plus d'inscriptions que l'an dernier, présence de plusieurs projets immobilliers, resserement des critères d'emprunts hypothécaires, etc.



Faison le tour.



Tout est une question de perspective et d'attentes. Précisons:


Si vous vous attendez à vendre votre propriété en 24 heures, au dessus du prix du marché, j'ai de mauvaises nouvelles pour vous. Vous ne vendrez pas, même si vous achetez la une du samedi d'un grand quotidien.( en étant très optimiste)

Selon moi, il est là, en ce moment, le plus grand des problèmes: avoir des attentes qui ne sont pas réalistes.

Voici donc mes trucs afin de vendre votre propriété avant cet été :



LE PRIX

Le prix d'inscription est, selon moi, LE CRITÈRE le plus important dans le marché actuel. Rien ne sert de ''tester le marché''. Il est CRUCIAL d'inscrire au prix juste. Il est important d'analyser les comparables VENDUS des derniers mois, et de ne pas se faire d'illusions. Tout vendeur a tendance a croire que sa propriété est dans une classe à part ( et je comprends car nous sommes tous des êtres humains et nous avons tous des valeurs sentimentales sur nos propres biens,sur ce qui nous appartient, mais c'est une ERREUR de mélanger ces sentiments avec les affaires!!!). C'est une ERREUR. Nous sommes vers un marché d'acheteurs. Il faut donc être compétitif et offir un produit qui se démarque du lot.



LA MISE EN MARCHÉE

Elle se doit d'être IMPECCABLE.Quand un acheteur a du choix, il se tournera vers un produit qui se présente bien. Il aura tendance à faire affaire avec ceux qui sont à leur affaire. Tendance à vouloir revoir une propriété qui avait été facile à visiter. Tendance à vouloir transiger avec des gens de confiance. Tendance à vouloir être bien représenté.


REVOIR SES ATTENTES


J'entends souvent la phrase suivante: ''En autant que j'ai x$ en poche, je suis content''. Votre propriété vaut ce que le MARCHÉ dicte (en prenant pour acquis que les 2 autres facteurs, soit 1) le produit, et 2) la mise en marché soient efficaces). :) Si vous êtes sur le marché depuis des mois, et que les propriétés comparables se vendent tandis que vous n'avez pas encore vendu, je crois sincèrement que des ajustement sont nécessaires.



Il faut également calculer le coût ''d'attendre le bon acheteur''. Vendre représente habituellement la possibilité de passer à la prochaine étape. Donc, sans la vente, votre projet stagne. À chaque mois qui passe, vous continuez de payer une hypothèque, des taxes municipales et scolaires, des frais de condo sur une propriété qui ne répond plus à vos besoins. Tout ça, souvent, en se basant sur des attentes qui ne sont pas réalistes.....



Et, il ne faut pas oublier la chose suivante: une propriété inscrite au JUSTE prix aura une ÉNORME activité dans le marché actuel. Résultat: vous pourriez très bien vous retrouver avec plus qu'une promesse d'achat. Chose qui pouvait paraître impossible lorsque le prix d'inscription était trop élevé.



Bonne réflexion!

Blog TV
 Posts Récents